Biographie

Valerie Ghattas dit VAL est née en 1969 dans la région parisienne (92)  et à depuis l’Ecole Nationale Supérieur des Beaux- Arts de Dijon poursuivit l’exploration de la peinture.

Parmi les nombreux thèmes traités jusqu’alors, l’architecture occupe une place prépondérante ; fenêtre, porte, escaliers, coins et recoins sont le théâtre d’ombres et de lumière.

Puis à l’intérieur de toutes les architectures, Val instaure un nouveau climat, une intrusion presque naturelle, de formes qu’elles nomment « connexions » ou «  biomorphies ».

Val dit :

« En première intention, mon travail  consiste à explorer des lieux chargés d'histoire par le temps. Ce temps qui vieillit tout. Je travaille sur la lumière pour leur redonner vie. Les fenêtres à demi ouvertes ou brisées, les portes entrouvertes. La lumière s'y infiltre. Le dialogue se produit en ombre et lumière ».

« En deuxième intention, vient s'immiscer dans ces espaces ouverts des racines. Elles cherchent à se connecter aux lieux jusqu'à prendre les formes des différents objets, mobiliers, structures des lieux. Elles viennent de l'extérieur, profitent des ouvertures, suivent le plus souvent la lumière. Comme une nature qui reprend son droit puisque ces espaces sont abandonnés. La nature n'a pas de frontière. Architecture et nature se rencontrent. La nature y redonne vie mais autrement».

« En troisième intention, ces racines parfois bois que j’appelle « biomorphes » sont le reflet de ma recherche personnelle.  Je suis hémiplégique à droite, je recherche mes connexions internes, depuis trois ans. Une obsession personnelle envers mes propres  synapses ».

« En quatrième intention, le geste pictural en toute liberté. Je parcours avec mon pinceau à l'intérieur même de l'espace peint, des lignes de couleurs plus ou moins épaisses que je fais glisser. Comme un geste pictural simple, aux formes arrondies ou rectilignes qui se rencontrent et se déploient à  l'intérieur des espaces ouverts ».

Biography

Valerie Ghattas, dit VAL was born in 1969 in the Paris region ( 92) and since the National Superior school of fine Arts in Dijon continued the exploration of painting.

Among the many topics treated until now, architecture occupies a preponderant place; window, door, stairs, nooks and carannies are the theater of

shadows and light.

Then inside all architectures, Val creates a nex climate, an almost natural intrusion, of forms that thez call " connexions" or " biomorphies".

Val says: " explore places sleeped in history by time. This time that ages everything. I work on the light to bring them back to life. Half-open or broken

windows, half-open doors. The light is infiltrating there. Dialogue occurs in shadow and light. 

" In second intention, comes to interfere in these open spaces of the roots. They seek to connect to places until taking the forms of different objects,

furniture, structures of places. They come from outside, take advantage of the openings, follow the light most of the time. Like a nature that regaibs

its right since these spaces are abandonned. Nature has no borders. Architecture and nature meet. Nature gives life to it but otherwise"

" In third, these sometimes woody roots that I call " biomorphic" are a reflection of my personal research. I was hemiplegic right, I search my eternal

connections for three years. A personal obsession with my own synapses".

"Fourth, the pictorial gesture in complete freedom. I walk with my brush inside the painted space, lines of more or less thick colors that I drag. As a

simple pictorial gesture, with rounded or rectininear shapes that meet and unfold inside open spaces".